Journal de Marche n°170 – novembre 2021


Un mois de novembre qui commence avec les maires du Var et qui se termine dans un élan d’unité nationale avec leur président dans l’intérêt du pays.

Les maires du Var étaient réunis en ce début de mois dans la circonscription que je m’efforce de représenter du mieux possible par Frédéric Masquelier le maire de Saint-Raphaël. Avec les maires ruraux c’est à La Motte que nous avons été réunis par Valérie Marcy, au cœur d’un des plus beaux terroirs des Côtes de Provence, dans le canton dans lequel j’ai grandi, canton où j’ai été élu pour la première fois.

Ces rencontres sont l’occasion de concentrer l’essentiel des défis qui se présentent aux élus locaux dans la gestion de notre quotidien à tous. Les écouter, les entendre, cibler avec eux nos prochains combats législatifs et contrôles de l’action gouvernementale.

Occasion exceptionnelle pour moi de mesurer les retombées pour tout notre département de cette Loi de Programmation Militaire exceptionnelle que nous avons élaboré et voté en début de mandat. De mesurer aussi que l’action que je mène inlassablement au service de nos forces armées et du soutien à l’exportation est bien perçue, bien comprise.

Car voter une LPM qui met au budget chaque année 1,7 milliards d’euros de plus que l’année précédente était un défi que jamais aucune autre majorité n’avait relevé. Grâce à cela, nos personnels remontent en nombre, perçoivent des équipements modernes et efficaces, rendant visible aux yeux de nos compétiteurs notre remontée en puissance.

Grâce à nos efforts budgétaires, les industries de la défense, souvent duales, peuvent réduire leurs coûts et augmenter leur investissement dans la recherche et le développement. Ainsi nous sommes plus attractifs et sommes demandés par d’autres pays. C’est dans ce cadre que s’inscrit la diplomatie parlementaire; faire rayonner la France, la région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Var.

Car nombre des ces entreprises, des ces industries qui font partie de l’économie de la défense se trouvent dans notre région, notre département. Chaque année c’est plus de 5 milliards d’euros de retombées pour notre région, la deuxième après l’Ile de France. Dans notre département du Var c’est plus de 30.000 emplois directs générés par nos armées. Or, nos industries de défense -et vous le savez- emploient plus de 200.000 personnes en France. En France.

L’industrie de défense est quasiment une industrie à 100% française, elle participe donc au Made in France. C’est pour cela que je n’ai aucun état d’âme à la promouvoir lorsque je me déplace à l’étranger où que je reçois à l’Assemblée un Chef d’Etat comme cela été le cas avec le Président de la République du Botswana Mokgweetsi Masisi.

Ce Journal de Marche comme les 170 précédents vous en montre les détails.

Le renforcement de la puissance de la France renforce donc aussi son économie, ses industries, ses territoires, tous ses territoires. L’exportation de ces savoir-faire soutient l’emploi pour lequel nous avons relevé le défi comme personne avant nous, retrouvant le niveau exceptionnel que nous avions atteint juste avant la crise covid. Cela permet aussi d’alimenter notre balance commerciale malheureusement déficitaire -c’est l’un des défis à venir-.

C’est pour cela qu’au lieu de perdre temps et énergie dans des querelles stériles nous devons nous unir pour faire gagner notre pays dans la compétition mondiale, inéluctable, inévitable et plus rude que jamais; «un pays uni, rien ne lui résiste» .

Cette phrase prophétique de François Bayrou qui résume son combat depuis toujours et qui porte ses fruits aujourd’hui avec la naissance d’Ensemble Citoyens. Mouvement de fond de la politique française qui va réunir démocrates-libéraux, démocrates-sociaux, démocrates-chrétiens, progressistes et droites sociales et humanistes, dans un seul élan central à équidistance des extrêmes, gauches et droites.

Cette unité nationale n’a qu’un but; offrir de la stabilité à notre pays pour rétablir la confiance.

Aussi suis-je fier et heureux de retrouver dans cet élan autour d’Emmanuel Macron, le président des maires du Var, Hubert Falco, qui a gravi un à un tous les échelons de la vie publique locale et nationale et qui reste le seul jusque-là à avoir sorti une municipalité Front National. Son expérience d’une action toujours consacrée à notre territoire nous aidera, m’aidera, dans nos combats à venir.